lundi 14 juillet 2014

J'ai coupé mes cheveux

Bonjour à tous!
Cela fait environ trois mois que je m'intéresse particulièrement au soin des cheveux par les produits naturels, bio, veganes etc...
En faisant des recherches sur les brosses à cheveux, je suis tombée sur le blog des Cheveux de Mini. Cette jeune blogueuse s'est tondu les cheveux à 5mm il y a un an et demi et distille de précieux conseils pour passer des vilains shampoings bourrés d'ingrédients néfastes pour la santé de nos cheveux à une routine 100% naturelle. Elle ajoute souvent des dessins et des photos pour illustrer ses propos ce qui me convient tout à fait. (Vas-y copain, clique sur sa bannière pour retrouver son blog !


J'apprécie particulièrement son évolution et son honnêteté. Elle et prête à remettre en cause ses connaissances pour les améliorer. Elle était d'ailleurs coiffeuse il y a quelques années, d'où ses solides bases capillaires, qu'elle a perfectionnées en refusant de se laisser bercer par des discours bien rodés mais souvent infondés. J'ai lu l’intégralité de son blog (j'y ai passé trois jours) alors je peux en parler en tant que sérieuse lectrice.
Bref !
Pour moi qui ne savait pas quoi faire de mes cheveux, voir un crâne de jeune fille quasiment rasé et le résultat qu'elle obtenait un an plus tard a provoqué un petit déclic dans ma caboche... Regardez moi cette photo de son dernier journal de pousse : Vous n'avez pas envie de plonger vos mains dans cette chevelure qui a l'air aussi douce qu'elle est brillante ?
Moi si. ♥ Rrrrr.


J'ai aussi découvert à ce moment-là Béa Johnson et le minimalisme (j'en parlerais plus tard) et l'envie de faire disparaître les bouteilles en plastique de shampoing, d'après-shampoing et de masques en tout genre s'est fait sentir.
J'ai commencé à changer mes habitudes de consommation.
En février, je saturais vraiment de mes cheveux. Ils étaient abîmés, et accentuaient mon visage de petite fille. Aussi, la veille de mes 21 ans, ma tante coiffeuse m'a coupé les cheveux en une sorte de carré très court et m'a crée une frange pour la première fois depuis... Mes 7 ans je dirais!


C'était rigolo, je retrouvais mes ondulations. Mais après avoir passé mes concours, je me suis sentie un peu lessivée, déprimée... Je me tenais le dos voûté et la tête baissée... J'avais donc besoin de relever la tête. C'est à ce moment là que me tondre les cheveux est devenu une idée concrète. Si je n'avais plus de cheveux, je n'avais plus les moyens de me cacher derrière et surtout... Si je ne relevais pas la tête, j'aurais vraiment l'air moche !
Après avoir envoyé trois textos pour prévenir du drame capillaire qui allait peut-être avoir lieu dans mon appartement, j'ai pris mes ciseaux de cuisine et j'ai commencé à couper...
                                                                                                                          Couper...
                                                                                                                                      Couper...
C'était un moment très amusant. Une sorte de jeu de tête à coiffer grandeur nature. Et puis il a fallu passer la tondeuse et je me suis fait une grosse frayeur quand... 
J'ai constaté que c'était vraiment très court. D'autant que j'ai commencé par me tromper de sabot sur la tondeuse et que je venais de faire une trace sur le côté droit de mon crane à 1mm !
J'ai re-réglé ma tondeuse et fini le travail.
Il était tard, j'ai pris une photo avec mon téléphone, puis j'ai regardé ma tête.


L'expérience est plutôt positive. J'ai découvert que mon crane était bien rond, mon visage plus joli et moins allongé que je ne le pensais et surtout... Que vu sous certains angles, j'avais potentiellement des airs de Sigourney Weaver. Mais certainement pas de Nathalie Portman ni de Britney Spears! Il semblerait qu'au début des années 2000, il y ait eu une épidémie de tonte des cranes de stars féminines. Comme m'a dit Charline : "Je crois que ça a été la mode à une époque". Pour ma part, je suis arrivée après tout le monde et je l'ai bien compris quand chacun y est allé de sa comparaison avec telle ou telle célébrité. 
Définitivement, je vous accorde Sigourney (en plus on partage une silhouette globale et une masculinité certaine dans la gueule) mais on va pas pousser jusqu'à Demi Moore...
J'ai aussi découvert que mis à part les jeunes femmes au look punk à chien, la plupart des gens considèrent qu'avoir les cheveux rasés, c'est être malade. Du coup, certains regards sont un peu dérangeants dans les premiers temps...
Et maintenant? 
Je vais vous faire une série d’articles "journal de pousse" de manière régulière (tous les mois sans doute) où je vous parlerais de mes routines capillaires et de l'avancée de la pousse de mes cheveux. 
D'autant que j'ai pris un pari pour obtenir une longueur totale de 15cm pour le nouvel an... Il va y avoir du sport! 
D'ici là, portez-vous bien et bichonnez vous. 
Cécilia