jeudi 24 décembre 2015

Irlande ! Trajet aller

Une fois n'est pas coutume, aujourd'hui c'est moi qui prend la plume (numérique) pour rédiger cet article. Ma chérie est en train de doucement agoniser sujette au mal de mer (mais je raconte la fin avant le début).

Nous sommes en donc en transit pour visiter les vertes contrées d'Irlande.
Partis hier matin de bonne heure (vers 8h30 quoi) nous avons traversé la France pour rejoindre Cherbourg, son port et son ferry. Rien à raconter sur cette partie du voyage, tout s'est bien passé et nous sommes arrivé bien à l'heure pour faire notre embarquement.
Et là... Surprise ! Avis de tempête !
Bon, on a eu de la chance au regard des conditions météo : notre ferry n'était pas annulé, uniquement retardé. Pour un départ à 20H30, celui ci était repoussé à 3H00 du matin (heure prévu).
Un "petit" retard, mais bon, c'est les vacances  et aurait pu tout aussi bien ne pas partir du tout...

Note au lecteur : plutôt que de se plaindre, on s'est inquiété du boulot nécessaire pour les agents d'équipage qui eux aussi prennent du retard et doivent entretenir à l'escale un navire ayant subi les assauts de passagers malades... La gentille agent d'accueil a été très surprise de cette sollicitude qui - de son propre aveux - n'était encore jamais arrivé...


Du coup, puisqu'on avait le temps, on a décidé de profiter de la soirée.


On a visité un peu la ville de Cherbourg, plutôt petite mais agréable (pour ce qu'on en a vue) et on est allé manger dans un burger absolument parfait : le Yalta.


C'est l'un des meilleurs burger / frites que j'ai mangé : bon, copieux, pas cher, des frites moelleuses ET croustillantes (oui ! oui !). Bref, idéal pour manger en attendant...
Après ce repas, vu qu'il restait encore un peu plus de 3 heures à attendre, on s'est dit qu'une séance de cinéma nous aiderai bien à patienter. Alors on a pas innové, on est allé voir le dernier Star Wars. Mais déjà ça passe facilement 2h30.

Après tout ça, on est retourné tranquillement au port pour faire notre enregistrement et embarquement (bon ça a encore pris environ 4H).

Et donc nous voilà, dans le bateau à 4H du matin (un peu beaucoup fatigués après la route, toussa) a attendre d'être dispatchés sur les ponts (on avait pas pris de cabine). Et là surprise (agréable cette fois), le gentil agent à l'accueil nous dit tranquillement que non, c'est noël, c'est cadeau, on a droit à notre petite cabine à nous... Bon sur le moment on était tellement fatigué qu'on s'est pas posé de question. C'est ce matin en me levant et en voyant que certains passagers ont dormis sur des banquettes que je me suis dit que d'avoir une penser pour le personnel, n'avait peut être pas été inutile... ;-).

Là il est est 15H30 (irlandaise), nous venons de doubler la pointe sud-ouest de la perfide Albion pour remonter sur Roslare Harbour. Ha oui, comme je le disais au début, Cécilia est malade, elle n'a pas du tout le pied marin. Bon il faut quand même admettre que la mer tape ! Et plutôt plus que moins  D'autant que là, avec le changement de cape, en plus du tangage dû à la hauteur des creux, s'ajoute une vieille sensation de roulis causé par les vagues qui viennent maintenant de travers à tribord (jargon maritime inside...). Moi ça va, je m'amuse comme un fou, j'ai pas le mal de mer et donc tout va bien...


Suite au prochain épisode...

Sylvain

1 commentaire:

  1. ouah, quelle épopée, c'est génial de suivre vos aventures ! Henry compatit aux malheurs de ceux qui ont mal au cœur. Vos photos sont très belles, surtout celle du port la nuit, ça va être un vrai plaisir de vous suivre si vous joignez de si jolies photos de votre voyage à vos commentaires. Bon courage à vous deux car avec le décalage dû à la tempête, vous allez être fatigués. En Irlande on conduit à droite ou à gauche ? A+ Colette l'Anonyme

    RépondreSupprimer